Nos diplômés

Des liens étroits avec la recherche publique et privée

Le pôle d'excellence en neurosciences de l'aire marseillaise constitue un support recherche pour le master (plus d'une cinquantaine d'équipes de recherche au total).

Par ailleurs, une quinzaine de sociétés privées (locales ou régionales) participe au master, ce qui favorise le lien avec le milieu socio-professionnel notamment pour des stages de recherche en entreprise.

Débouchés professionnels

La formation ouvre avant tout à des emplois de cadres en recherche et développement dans les domaines fondamentaux et finalisés : chercheurs, enseignants-chercheurs, attachés de recherche clinique, ingénieurs, chefs de projet…

Les débouchés se situent dans :

  • les institutions publiques (organismes de recherche, universités, CHU, collectivités territoriales...)
  • l’industrie (industrie pharmaceutique…)
  • les centres de recherche privés,
  • les associations caritatives
  • le domaine des activités physiques et sportives
  • celui du handicap, de la robotique, de l’intelligence artificielle

Chaque année, l'Observatoire de la vie étudiante (OVE) mène une enquête pour savoir ce que sont devenus les diplômés, 30 mois après l'obtention de leur master.

Les enquêtes sur les diplômés de 2009, 2011 et 2012 montrent que :

  • entre 37,9% et 45,5% des répondants poursuivaient en thèse
  • entre 17,9% et 24,1% étaient des médecins
  • entre 7,1% et 13,8% recherchaient un emploi.

Résultats détaillés de ces enquêtes :

Bouton enquête diplômés 2012 Bouton enquête diplômés 2013

Consultez aussi le site de l'Ecole Doctorale des Sciences de la Vie et de la Santé pour plus d'information sur ce que deviennent ensuite les titulaires d'un doctorat.

Portraits de diplômés

Six diplômés vous expliquent leur parcours professionnel :

Lien vers les portraits de diplômés

Financement du doctorat

Les étudiants de master qui souhaitent poursuivre en thèse ont plusieurs options pour financer leur doctorat :

  • un contrat doctoral (anciennement connu comme allocation du ministère de la recherche) : en général, le master en obtient 7-8 par an pour environ 35 candidats.
  • une convention industrielle de formation par la recherche (bourse CIFRE)
  • d’autres sources de financement obtenues par le laboratoire d’accueil.

Plus d’information :

Dans tous les cas, renseignez-vous le plus tôt possible auprès des laboratoires qui vous intéressent. Des financements peuvent être demandés auprès de différents organismes mais le processus de sélection prend souvent de nombreux mois.

Gérez votre carrière

Réalisez le bilan de vos compétences, par exemple grâce au site DocPro.

L'embauche en recherche publique est pour le moment problématique. C'est pourquoi notre master ne vous prépare pas uniquement à la thèse de neurosciences puis à une carrière de chercheur ou d'enseignant-chercheur. Pendant vos cours, vos travaux pratiques ou vos stages, vous acquérez des connaissances scientifiques et techniques mais vous apprenez aussi à travailler en équipe, à effectuer une veille scientifique, à préparer des rapports, à présenter des résultats oralement, parfois en anglais… : sachez mettre vos compétences en valeur !

Construisez et cultivez votre réseau, même avant de rechercher un emploi.

  • Rencontrez physiquement des recruteurs, par exemple lors des salons de l'APEC.
  • Soyez présents et visibles professionnellement sur internet, notamment sur des réseaux sociaux professionnels :

Utilisez les services qui vous permettent de mieux gérer votre carrière. Citons :

Réseau des anciens

Participez au groupe LinkedIn de l'école doctorale des sciences de la vie et de la santé!