Master 1 Microbiologie

Organisation                                                                 

Le Master 1ère année est principalement consacré à un tronc commun et quelques unités optionnelles au deuxième semestre.

Au premier semestre :

  • L'UE "démarche expérimentale et méthodologie" est dispensée en pédagogie active;
  • Une unité pratique de 80h appelée "initiation à la recherche 1", propose un atelier thématique et technologique encadré par plusieurs enseignants-chercheurs, au cours duquel chaque groupe d’étudiants va mener une étude sur un thème donné en utilisant plusieurs techniques de base de la discipline;
  • Quatre unités théoriques disciplinaires sont également suivies par tous les étudiants : "génomique", "biologie cellulaire procaryote", "génétique bactérienne" et "métabolisme et diversité microbiens";
  • Une UE d'anglais obligatoire permet aux étudiants de consolider leurs acquis linguistiques,
  • Enfin, l'UE "préprofessionnalisation 1" complète le semestre.

Au deuxième semestre :

  • Tous les étudiants font un stage de 6 semaines dans un laboratoire de recherche ou sur une plateforme technologique;
  • L'UE "projet expériemental en microbiologie" et l'UE "communiquer en sciences" sont également suivies par tous les étudiants : l'UE "communiquer en sciences" est une unité qui permet aux étudiants d’étudier des thèmes de recherche à travers des articles scientifiques. Des exposés sont présentés par les étudiants sur les thèmes étudiés;
  • Quatre UE optionnelles viennent compléter la formation disciplinaire de ce deuxième semestre : elles sont choisies parmi 6 UE proposées. Ces UEs permettent d'aborder la spécialisation de M2 : interactions bactériennes, morphogenèse et différentiation microbiennes, adaptation moléculaire et cellulaire des bactéries, biologie synthétique, ingénierie métabolique et bioprocédés, virologie;
  • Enfin, l'UE "préprofessionnalisation 2" complète le semestre.

 

 

Ce qu'en disent les étudiants

« J’ai débuté mon parcours universitaire par une L1 puis une L2 sciences de la vie à Aix-Marseille Université sur le campus d’Aix-Montperrin. Mon attrait pour la biologie moléculaire, cellulaire, et la biochimie m’ont conduite à intégrer une L3 Biologie Cellulaire, qui m’a permis de développer mon intérêt pour l’étude des microorganismes. C’est donc avec évidence que j’ai poursuivi mes études en Master Microbiologie à AMU.

Au cours de ce master 1, j’ai pu grandement progresser dans les différents aspects de la microbiologie, grâce à la qualité de l’enseignement dispensé dans cette formation. L’approche pluridisciplinaire du cursus m’a permis d’acquérir de nombreuses connaissances, particulièrement sur les bactéries.
Les étudiants sont amenés à mener des travaux de groupes, mais aussi des oraux, autant de pratiques utiles à la vie professionnelle.
De plus, l’ambiance est très bienveillante avec beaucoup d’entraide, les professeurs se montrent disponibles, à l’écoute, ayant toujours à cœur de transmettre leur savoir ; autant d’atouts qui ont contribué à mon épanouissement lors de cette année universitaire.
Enfin, le campus de Luminy offre un cadre de travail très agréable, mettant à disposition des étudiants une bibliothèque universitaire moderne et propice au travail.
» 

Camille MAILLE, étudiante en master 1, janvier 2021

 

 

« Après 2 ans en classe préparatoire à Polytech Marseille et fort d’une première expérience dans un laboratoire de recherche en microbiologie, j’ai souhaité intégrer la L2 Sciences de la Vie à AMU en parallèle d’un Cursus Master en Ingénierie (CMI) Immunologie. En L3, j’ai suivi le parcours Biologie Cellulaire qui m’a permis de choisir des UE de Microbiologie. Entre l’Immunologie et la Microbiologie, mon choix s’est fait tout naturellement grâce à mes expériences personnelles et les possibilités d’apprentissage qu’offre le Master Microbiologie à l’université d’Aix-Marseille.

Le Master de Microbiologie s’effectue sur le campus de Luminy, dans le parc national des calanques, il faut se l’avouer, les conditions de travail sont très agréables avec des infrastructures modernes comme la Bibliothèque Universitaire ou les salles de Travaux Pratiques.

Le Master nous permet d’approfondir nos connaissances en Microbiologie fondamentale, mais permet également d’aborder la Microbiologie appliquée.

Nous sommes également acteurs de notre formation car nous pouvons sélectionner certaines UE optionnelles afin de préparer au mieux notre Master 2. 

Les point forts qui définissent notre formation sont : la disponibilité et l’engagement de l’équipe enseignante, une remise à niveau dès la première semaine de rentrée pour assurer une homogénéité au sein de la promotion pour gommer les potentielles inégalités dues à des formations externes à AMU. Mais il ne faut surtout pas oublier les autres acteurs de la formation comme les chercheurs des laboratoires marseillais qui sont très à l’écoute et toujours ravis de pouvoir nous transmettre leur passion pour leurs travaux. »

Jonas DESJARDINS, étudiant master 1, janvier 2021

 

 

« Je suis ce qu’on appelle une globe-trotteuse des études supérieures. J’ai débuté mon cursus universitaire par un DUT génie biologique option génie de l’environnement en région parisienne. La science de la terre n’étant pas mon domaine de prédilection, j’ai énormément apprécié les cours qui se rapportaient à la microbiologie et l’écotoxicologie. J’ai alors naturellement eu envie de m’orienter dans la microbiologie. J’ai alors poursuivi mon cursus en L3 de microbiologie à l’Université Caen-Normandie ; j’ai dû beaucoup travailler pour combler les lacunes accumulées lors de mon DUT.

Sachant d’ores et déjà que je voulais faire un master en microbiologie, j’ai choisi l’Université d’Aix-Marseille car elle propose une mobilité internationale en Master 2 que d’autres universités ne proposent pas (double master à Rome). N’étant pas originaire du sud, la dynamique d’AMU était très appréciable : on a une promotion soudée et des enseignants qui sont réactifs et à l’écoute de nos besoins. On ressent facilement qu’en tant que futurs chercheurs/scientifiques, le master nous offre une belle perspective d’évolution (d’un point de vue personnel et professionnel).

Venant d’un DUT, j’ai pris l’habitude de faire beaucoup de travaux pratiques et l’UE « Initiation à la recherche » a été l’une de celles que j’ai préférées (dispensée en présentiel). Elle m’a permis de mettre à profit l’ensemble de mes connaissances pour mener un petit projet de recherche et de mieux me rendre compte de l’état de nos connaissances.  

Fâcheusement, nous faisons partie de la génération COVID et les cours ont été largement dispensés en distanciel. Mais malgré cela, l’université a bien géré la situation et les cours ne diffèrent finalement pas de ce qu’on est habitué à avoir. De plus, par rapport à mon ancien cursus bien différent, je ne me sens pas noyée par les connaissances que je n’ai peut-être pas par rapport aux autres étudiants et les enseignants sont là pour nous aider. » 

Rebecca PAGES, étudiante en master 1, janvier 2021