Informations et documents

Offres de stage hors formation et offres d'emploi

13/01/2021 : Poste d’ingénieur en Bactériologie de 30 mois

Un poste d’ingénieur de recherche de 30 mois financé par le National Institute of Health (NIH) est disponible dans le laboratoire Pathogenèse des Bactéries Anaérobies, Institut Pasteur de Paris.
Le projet vise à étudier l’impact de voies de métabolisme de certaines Clostridies intestinales commensales sur la virulence de Clostridioides difficile, un entéropathogène humain majeur. Le candidat aura en charge de générer des mutants chez C. difficile et les Clostridies étudiées ainsi que d’effectuer des analyses phénotypiques in-vitro chez ces mutants et leur impact sur la croissance de C. difficile. Alors que la technique de mutagénèse est bien établie chez C. difficile, elle devra être optimiser pour fonctionner chez les autres Clostridies.

Activités principales

Le travail inclut :
- de la biologie moléculaire (construction de plasmides et génération de mutants)
- des cultures bactériennes en anaérobiose
- des analyses phénotypiques (courbes de croissance, tests de sporulation, ELISA pour quantifier les toxines…)
- une veille scientifique et technologique dans son domaine d'activité afin d’optimiser et de modifier les protocoles existants.
- de l’interprétation des données et rédaction de compte-rendu
- de la gestion des besoins en consommables liés au projet

Compétences requises

Nous sommes à la recherche de candidats enthousiastes, motivés et rigoureux, possédant des compétences en bactériologie (manipulation stérile de souches bactériennes), biologie moléculaire (électrophorèse, clonage, PCR, mutagenèse) et biochimie (des acides nucléiques et des protéines). Une expérience dans la manipulation des bactéries anaérobies strictes n'est pas obligatoire mais serait un plus. Le projet étant réalisé en collaboration avec un laboratoire Américain, de bonnes compétences de communication en anglais sont requises.

Profil

Idéalement diplôme niveau Bac+5 en biologie mais les candidats motivés avec un niveau d’assistant-ingénieur sont également encouragés à postuler. Une expérience précédente dans la bactériologie est exigée. La mobilité entre les 2 sites de travail (voir ci-dessous) est aussi requise.

Lieu

Le travail sera effectué sur 2 sites différents : le Laboratoire de Pathogenèse des bactéries anaérobies à l’Institut Pasteur de Paris et le laboratoire ARN régulateurs chez les Clostridies à l’Institut de Biologie Intégrative de la cellule (I2BC) situé à l’université Paris-Sud (Orsay).
Date de prise de fonction souhaitée

Au plus tard le 1er avril 2021

Contact

Envoyer votre CV, une lettre de motivation et le nom de 2 références par courrier électronique aux adresses suivantes : bruno.dupuy@pasteur.fr et johann.peltier@pasteur.fr

 

24/11/2020 : TECHNICIEN BIOLOGIE MOLECULAIRE H/F

Le laboratoire de Biologie Moléculaire, basée à La Costière (Gard) recrute un(e) technicien(ne) en Biologie Moléculaire. L’équipe biologie moléculaire a comme mission principale de développer et appliquer des outils moléculaires d’appui aux équipes des sélection, pathologie, et biologie cellulaire. Il/elle rapportera au Responsable du Laboratoire de Biologie Moléculaire.

Principales missions :

- Assurer, en lien avec le Responsable du Laboratoire, les travaux de marquage entrepris pour appuyer les sélectionneurs, les pathologistes et les biotechnologistes du réseau recherche dans le cadre des projets Vilmorin-Mikado et Limagrain Vegetable Seeds
- Assurer la gestion, la maintenance et l’optimisation du parc robotique de génotypage
- Conduire les travaux applicatifs de sélection assistée par marqueurs, formaliser les données et assurer la transmission des résultats aux services clients
- Participer activement à la mise en place de nouveaux outils transversaux de biologie moléculaire (nouvelles technologies, méthodes et pipelines)
- Assister les chefs de projets et assistants projets dans le développement de nouveaux marqueurs moléculaires et l’analyse de données génétiques
- Proposer des améliorations pour les protocoles et procédures du laboratoire de génotypage

Profil requis :

- Bac + 2/3 minimum et expérience professionnelle de 3 ans minimum dans le domaine de la biologie moléculaire, biotechnologie ou génotypage
- Maîtrise des procédés automatisés haut-débit de biologie moléculaire, des automates et logiciels associés (Beckman, Tecan, autres…)
- Connaissances approfondies des techniques principales de biologie moléculaire (extraction et manipulation d’acides nucléiques, PCR, qPCR, détection de marqueurs moléculaires)
- Une expérience dans le domaine de l’amélioration des plantes ou au sein d’une plateforme de génotypage haut-débit serait un vrai plus
- Familiarisation avec les technologies de génotypage par séquençage NGS
- Capacité d’analyse et de synthèse, esprit collaboratif
- Dynamisme, enthousiasme, sens de l’organisation et de l’initiative sont des compétences importantes pour ce poste
- Anglais scientifique

Ce poste à temps complet en CDI est basé à La Costière (30210) pour une prise de poste le plus tôt possible. Merci d’envoyer CV et lettre de motivation à : recrutement@vilmorin.com

 

18/11/2020 : CDD 2 ans Ingénieur d’Etude à partir du 1er février 2021

Laboratoire de Chimie Bactérienne - Marseille - Equipe « Métabolisme et régulation des processus cellulaires chez Bacillus subtilis »

https://sites.google.com/site/galinierlab/

Chez les bactéries, la paroi cellulaire est responsable de la forme et de l’intégrité physique de la cellule. Son composant majeur est le peptidoglycane (PG), un polymère qui est continuellement remodelé tout au long de la croissance cellulaire. Tout défaut d'assemblage du PG est toxique pour la cellule. Ainsi, de nombreux antibiotiques actuellement utilisés ciblent spécifiquement les enzymes clés de l'assemblage du PG, à savoir les protéines fixant la pénicilline (ou penicillin-binding proteins, PBPs). Parmi ces antibiotiques, on peut citer le groupe des ß-lactames et les glycopeptides. Or, le nombre d'espèces bactériennes devenant résistantes à ces molécules ne cesse de croitre. Ce phénomène représente un sérieux problème de santé publique. La recherche de nouveaux inhibiteurs de l'assemblage du PG est donc un défi majeur en recherche médicale. Les PBPs qui catalysent la polymérisation et la réticulation du PG sont largement étudiées. Mais à ce jour, nos connaissances sur la régulation de leur activité sont parcellaires. Des travaux récents suggèrent que les PBPs pourraient être contrôlées positivement ou négativement par des régulateurs spécifiques. Notre objectif est d'étudier ces régulateurs de PBPs dans la bactérie du sol Bacillus subtilis. En effet, nos résultats préliminaires suggèrent que  plusieurs protéines pourraient réguler la fonction de plusieurs PBPs chez cette bactérie. Dans le cadre de ce projet ANR, nous recrutons pour 2 ans un Ingénieur d’Etude en CDD à partir du 1er février 2021. Cet ingénieur intègrera une équipe de recherche composée de 6  personnes. Il devra posséder des connaissances théoriques et pratiques en microbiologie, biochimie, biologie moléculaire et cellulaire et savoir travailler en équipe.  Toutes ces approches sont utilisées en routine au laboratoire.

Documents de candidature : une lettre personnalisée décrivant votre motivation, un curriculum vitae et deux lettres de référence. Les candidatures doivent être envoyées avant le mois de janvier à galinier@imm.cnrs.fr .

 

4/11/2020 : Un poste Ingénieur(e) Biochimie H/F

La personne recrutée participera, dans le cadre d'un projet ANR (TransVir : Exploration of transpovirons propagation within Mimiviridae), à l'étude structurale et fonctionnelle de protéines de transpovirons, petits fragments d'ADN linéaires associés aux virus géants. Annonce à retrouver sur le portail emploi du CNRS : https://bit.ly/3jfK1L1

 

Informations pédagogiques

 

Informations administratives

 

Informations diverses